top of page
Rechercher

L'habitat vivant



Notre lieu de vie est vivant, autant que la Terre sur laquelle il a été bâtit. 


Notre habitation n'est pas qu'un tas de briques et de matériaux assemblés entre eux, elle est bien plus que cela.

Explorer sa dimension sensible, notamment à travers la géobiologie, permet de prendre conscience des liens que nous tissons avec elle (et avec n'importe quel lieu avec lequel nous sommes liés) et de ce qui se joue au-delà du plan physique et de ce qui est visible.

Lorsqu'on parle des énergies d'un lieu, des "bonnes ou des mauvaises ondes", de l'atmosphère d'un lieu, ou de l'âme du lieu, on parle de ce qui l'habite et de ce qui le traverse sur d'autres plans. 


La géobiologie permet d'identifier les sources de rayonnements d'origine naturelle, artificielle & subtile chez soi, et leur emplacement au niveau de l'habitation ou de l'environnement proche, afin d'agir pour optimiser son lieu de vie. 

Notre lieu de vie a aussi une histoire dont il peut avoir conservé des énergies résiduelles, et dont la mémoire imprègne les murs. Certaines âmes défuntes peuvent encore y être attachées. C'est le cas aussi pour les objets que l'on ramène chez soi. 

Si certains lieux peuvent êtres très chargés, d'autres au contraire sont emprunts d'une énergie extraordinaire, c'est quelque chose que l'on ressent naturellement. 

C'est la vibration, ou l'information qui circule dans le lieu qui détermine sa qualité vibratoire.

Chacun de nous a une sensibilité différente face à ces aspects du vivant. Mais nous sommes tous sensibles et certaines énergies peuvent influencer parfois durement notre équilibre physique, émotionnel et spirituel. Notre corps et notre état émotionnel peuvent nous lancer des messages d'alertes.


Le but de cette démarche est :

• De déterminer les zones de l'habitation ou de l'espace qu'il est préférable d'éviter pour l'emplacement d'un lit, d'un bureau ou encore du fauteuil sur lequel on reçoit notre clientèle par exemple, etc

• De réduire notre exposition aux pollutions artificielles, l'électrosmog.

• De prendre conscience de certaines habitudes de vie pouvant nuire à notre vitalité (accumulation, les pensées répétitives que l'on entretient chez soi, la façon dont on alimente certains aspects de notre vie, etc)

• D'augmenter la qualité vibratoire de notre habitation et de la maintenir

• De soutenir notre énergie, notre bien-être physique et émotionnel, selon nos besoins.

• De prendre en main la vitalité de notre habitat et de faire de notre espace un lieu reposant, régénérant et favorable au bien-être et au processus de guérison et d'évolution personnelle.

 

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page